ASSEMBLÉE DES SOEURS SOURP HAGOP

HISTORIQUE

 

En raison de la guerre civile et de la crise économique au Liban en 1975, un grand nombre de Libanais, aussi bien des Arméniens que des Arabes, ont été obligés d’immigrer vers les États-Unis ou le Canada. La regrettée sœur Alice Kupeyan qui dirigeait des réunions de prière au Liban a dû à son tour immigrer au Canada avec sa famille. Remplie d’amour pour Dieu, la sœur Alice Kupeyan frappait aux portes des familles arméniennes pour les inviter à prier et à écouter la parole de Dieu chez elle. Pour faire face aux difficultés de l’immigration et de la vie dans un pays étranger et pour avoir la force et le pouvoir de les surmonter, la seule puissance et le seul espoir était de garder la foi en Dieu par la prière : avec cet idéal, la réunion de prière a pris de l’élan. Le nombre des croyants présents a augmenté de jour en jour, la réunion de prière se déplaçait d’un quartier à l’autre, d’un appartement à l’autre, et face au grand problème lié aux difficultés de ces déplacements, sœur Alice a décidé de s’adresser au prêtre de l’église Sourp Hagop de Montréal de l’époque, Der Armen Ishkhanian, et lui a proposé de permettre aux femmes arméniennes croyantes de se réunir et de prier chaque jeudi sous le toit de l’église. La proposition a été cordialement acceptée et mise en œuvre.

 

En 1979, l'assemblée des sœurs de l’église Sourp Hagop a été donc fondée avec ses activités. Tous les mardis à 10 h, avait lieu l’étude de la Bible pour les jeunes. Tous les jeudis à 11 h, une réunion de prière générale était menée, et chaque vendredi soir, se déroulait la rencontre de communication pour les couples. Sœur Alice a commencé cette mission sacrée avec foi, elle y a mis tous ses efforts, restant patiente devant les inquiétudes en personne sage, vigilante, économe et elle a continué son travail sacré jusqu’à son dernier souffle, le 3 mai 2003.

 

L’apôtre Paul prie aussi : « Je suis persuadé que celui qui a commencé en vous cette bonne œuvre la rendra parfaite pour le jour de Jésus-Christ. » Philippiens 1.6.

Cette bonne œuvre sacrée continue depuis 1979 et devra continuer par la grâce de Dieu et pour sa gloire jusqu’au jour de Jésus-Christ. Des laboureurs sont venus et sont partis, viendront et partiront. Et le laboureur mènera volontiers et toujours de façon désintéressée et courageuse la mission sacrée de travailler pour la récolte et pour la glorification de Dieu et la clarté de notre Sainte Église apostolique arménienne.

 

ACTIVITÉS

 

L'assemblée des sœurs de Sourp Hagop se réunit tous les jeudis matin de 11 h à 12 h 30 pour la prière, les louanges et la réflexion. Cette réunion de prière fournit de la nourriture spirituelle supplémentaire aux femmes de la communauté Sourp Hagop. L'assemblée des sœurs a son comité qui organise divers événements, pèlerinages et sorties durant l’année. De plus, il aide financièrement des familles arméniennes nécessiteuses.